30 déc., 2020 Posté par: Christophe Arnaud
Pourquoi transpire-t-on la nuit : nos éléments de réponse

Pourquoi transpire-t-on la nuit : nos éléments de réponse

Certaines personnes souffrent de transpiration excessive la nuit. Ce symptôme est appelé sueurs nocturnes. Si les causes peuvent être diverses et variées, certaines sont bénignes, et d’autres vont nécessiter un avis médical. Lorsque l’on se réveille trempé en raison d’une transpiration soudaine et excessive au cours de la nuit, on souffre de sueurs nocturnes. On associe ce symptôme très souvent à d’autres troubles du sommeil. Dans cet article, nous allons aborder le sujet de la transpiration excessive la nuit plus en détails, en déterminer les principales causes, mais aussi offrir certaines solutions.

Pourquoi transpire-t-on la nuit : tout savoir sur les sueurs nocturnes

Avant de commencer, le fait de souffrir de sueurs nocturnes nécessite d’apporter une attention toute particulière à la désinfection et nettoyage complet de sa literie. En adoptant la bonne méthode, on peut se défaire des mauvaises odeurs, mais aussi des taches de transpiration.

Nous le disions en introduction, mais les sueurs nocturnes se traduisent par une transpiration excessive au cours de la nuit. En règle générale, il s’agit de la conséquence d’une sur-stimulation du système nerveux sympathique. Alors, pourquoi transpire-t-on la nuit ? Les origines peuvent être diverses et variées.

Il n’existe pas une seule réponse à la question de “pourquoi transpire-t-on la nuit ?”, mais bien plusieurs. Dans le but de traiter ce symptôme de la meilleure manière possible, il est très important d’en déterminer l’origine. Cela permet aussi, à terme, d’éviter des complications éventuelles.

Les sueurs nocturnes peuvent toucher de nombreuses personnes différentes. En effet, ce symptôme se retrouve aussi bien chez les hommes que chez les femmes. En moyenne, 35 % des personnes qui sont âgées entre 20 et 65 ans sont touchées par la transpiration excessive la nuit. Pourquoi transpire-t-on la nuit ? Nous allons  aborder les principales causes dans la partie suivante.

Les raisons possibles des sueurs nocturnes

Bien entendu, il est important de distinguer la transpiration nocturne du simple coup de chaud dû à une température trop élevée dans la chambre. Les désagréments liés aux sueurs nocturnes sont, dans tous les cas, peu agréables. En effet, certaines personnes sont obligées de changer les draps ainsi que leurs pyjamas en plein milieu de la nuit. Cela engendre également une rupture du rythme de sommeil, ainsi que toutes les conséquences qui y sont liées.

Alors, pourquoi transpire-t-on la nuit ? Il existe plusieurs origines possibles, à commencer par l’apnée du sommeil, qui se traduit par plusieurs arrêts involontaires de la respiration au cours du sommeil. On peut aussi évoquer la possibilité d’un reflux gastro-oesophagien, qui se traduisent par des brûlures d’estomac. 

Parfois, une période de stress intense peut aussi expliquer une phase de transpiration nocturne. Réveil brutal et sueurs en excès, particulièrement intenses si l’on souffre de syndrome post-traumatique, ou encore attaques de panique, peuvent aussi permettre de répondre à la question “pourquoi transpire-t-on la nuit ?”.

Parmi les autres pistes à explorer, on peut encore évoquer les troubles hormonaux, certaines traitements médicamenteux, ou encore certains cancers, en particulier en cas de lymphome hodgkinien ou non hodgkinien. 

Pour toutes ces raisons, le diagnostic de l’origine des sueurs nocturnes peut être complexe à poser, autant que le fait réussir à répondre à la question “pourquoi transpire-t-on la nuit ?”.

Nos conseils pour éviter de transpirer la nuit

Si les sueurs nocturnes se produisent à répétition, il peut alors être nécessaire de se tourner vers un professionnel de la santé, à commencer par un médecin généraliste. Une fois un premier diagnostic posé, un rendez-vous chez un spécialiste peut être recommandé, ainsi que plusieurs analyses sanguines.

Pour éviter ou limiter les sueurs nocturnes, on peut aussi mettre en place certaines bonnes habitudes, à commencer par le fait de dormir dans une pièce où la température n'excède pas les 19°. On peut aussi éviter l’utilisation d’alèses et de pyjamas synthétiques, qui ont tendance à faire transpirer plus que de raison. La consommation d’alcool, ou encore de plats épicés juste avant le coucher, sont également à proscrire.

Commentaires

Laisser un commentaire